les pensées d'altitude

Voilà un texte que j'ai écrit il y a quelques temps

sur ma passion de la montagne...

ô.. que je suis ému coup de coeur façon Miely
Je me réfugie souvent dans mes pensées pour la montagne,intense et chaude.

Première pensée : comme ces deux clichés d'une randonnée d'arrière-saison faits dans le cirque du fer à cheval vers Samoëns , je me souviens qu'au refuge il avait plu presque 14 h sans arrêt d'ailleurs le lendemain avec Loski on n'a pas pu monter plus haut.

le début de l'automnedans la vallée du cirque du fer à cheval

Deuxième pensée : j'ai aussi comme souvenir,des courses d'entrainement à l'altitude une sorte de répétition,une acclimatation ,ce sont en général des itinéraires faciles ici c'est l'ascension de l'aiguille du tour au fond de la vallée de Chamonix ( petite parenthèse en arrière plan c'est le sommet de l'Argentière que nous avons gravi en 1995,un très grand moment aussi,une histoire aussi ).

en haut,sur le glacier du trient,en bas au sommet de l'aiguille du tour

Autre entrainement ,autre pensée: cette fois dans le vallon perdu ,si retiré de Mariande dans les écrins après avoir remonté 1600 m avec des sacs de 15 kg regardez le luxe du confort,il faisait si chaud dans les pierriers,pas d'ombre alors système D.

le havre après l'effort

Donc la quatrième pensée va à ce que parfois en montagne,à force de prendre des clichés on réalise parfois un truc envoûtant , regardez ce pont de neige rencontré à la montée du Grand Paradis admirez la taille de la crevasse , impressionnant vu la taille de la cordée qui l'a déjà franchie, je dois tout de suite rassurer c'est du solide ce sont les petits ponts qui sont foireux surtout l'après-midi à la redescente.

dans la montée du Grand Paradis

Autres pensées : en montagne ,on peut varier les plaisirs aussi passer d'un caractère glaciaire au règne du minéral,les plus beaux rochers que nous avons montés sont dans le massif des écrins plus au sud que le Mont Blanc , donc climat meilleur un petit vent de Méditerranée.

Dans ce massif il y a une perle, l'aiguille Dibona sous tous les angles , elle impressionne par sa beauté,sa ligne parfaite,du granit presque orange-rouge facilitant une adhérence diabolique , et pas de risque accru de chutes de pierres la roche ne s'effrite pas.

l'aiguille Dibona vue de l'aiguille centrale du soreilléc'est la voie normale menant à la dib

Regardez bien ,c'est Loski mon ami Cyrille au centre en tout petit accroché à cette déesse comme un seigneur..... il a fait en tête du dièdre jusqu'au névé, là on a fait réversible je suis donc sorti en tête au sommet dans une ambiance folle presque 400 m de vide de chaque côté une montagne idéale magique.

vraiment on dirait une montagne russe !!! LOL lovitch criant de joie au sommet de la centrale du soreiller

Cette course, j'en garde un souvenir inoubliable tout fut parfait,un bivouac sous tente par moins 20 °C

Une météo de rêve, aucun ennui d'itinéraire Loski un peu fatigué à cette époque m'a mis à contribution, j'étais très affuté et en cadeau il m'a offert l'accès en solo et à chaque fois j'ai crié de joie aux sommets , mon yooddle habituel.

YyyyyyAaaaaaaaaahOooooooouuuuuuuHOuuuuuuuuuuuuuu

Le nirvana

même à la redescente la nature des alpes nous a fait un cadeau.

Bonjour madame la marmote marmotte du soreiller...sans papier alu garanti..

 

lovitch au sommet de la grande ruine,au fond la barre des écrins
Je vous salue bien fort,avec toute ma délicatesse et amitié réunies

Lovitch for ever my sweet goldfishPascal  ........un petit poisson rouge  !!!

 

en fond musical - kayleigh - Marillion 1985

retour à la page d'accueil

 

 
e-mail © crazylovitch.com - 2016